Echec, Culpabilité, Ego : Oublier ce trio qui nous détruit pour nous épanouir durablement !


Comprendre où nous mettons en route les vieux réflexes. Les pister, les mettre à jour, les faire disparaitre pour nous Aimer et pouvoir ne plus souffrir de tous ce que nous nous reprochons inutilement.
La transcription écrite de la vidéo est en dessous.
Plein de Lumière!
Mao



Transcription écrite :
Pourquoi culpabilisons nous de nos échecs ?

Pourquoi se sent-on coupable ? Pourquoi voit on les choses en terme d'échecs personnels ?

Nous savons dire « c’est ma faute » mais savons nous dire « de quoi nous sommes fautifs ? » :

De l'échec, parce que se sentir coupable c'est ressentir un échec. Celui d'une relation à l'autre qui devient dis-harmonieuse, d'une tâche que l'on rate, de notre vie qui n'est pas ce que nous aurions aimé voir.

Combien de temps passe ton dans une vie à ressasser ses échecs ? Même si l’on se dit que l'on passe dessus et qu'il faut avancer. Rien que de dire « il faut » signe que nous n'en sommes pas capables.

On dit qu’à la fin de sa vie on fait un bilan, et le rêve de beaucoup, si ce n’est de tous, c’est de s’endormir alors en pensant que sa vie a été « une réussite ».

C’est quoi réussir ? De quoi peut on être satisfait ?
On peut même demander « C’est quoi la satisfaction ? »

Qu’est ce qui est important dans notre vie ?
Voir le regard de l’autre positif sur nous ?
Se battre pour ce regard-là ? Se battre donc se forcer. Aller encore et encore dans un sens qui n’est pas le notre.

Parce que sinon, c'est bien connu, c’est de l' égoïsme. A moins qu’en voulant avoir cette belle image on ne cultive son « ego ».

Ah l’ego, moi aussi j’ai pensé longtemps que l' « ego » était quelque chose de stupide à dépasser en soi. Et puis un jour je me suis rendue compte que l’ego c’était simplement se donner sa propre valeur, se reconnaître une importance qui est la même que celle de l’autre.

Que de flagellations au nom de l’ego ! Que de culpabilité, que de regrets !
Quand nous pensons rater quelque chose, nous nous réferons à l'attente d'un autre. Parce que l'humain est fait pour se dorloter pas pour se malmener, à moins bien sur d'être pathologiquement masochiste, mais là on passe à la psychiatrie, c'est un autre domaine.

Je suis coupable rime avec je suis nul. C'est la même chose que «  je suis responsable de » (bien sur au sens des échecs).

Alors que si j’échoue c’est soit parce que je n’ai pas les bonnes cartes en moi, soit parce que j’essaie de réussir quelque chose qui n’est pas en harmonie avec moi.

À partir du moment où j’identifie les mécanismes qui m’amènent à cette sensation d’échec et de culpabilité, je peux m’en défaire.

Je peux enfin voir ma vie en termes positifs, même si j’ai passé des épreuves, même si j’ai traversé des moments rudes.
Il y avait dans tous ces moments des éléments positifs, des clefs pour comprendre ce qui ne fonctionne pas bien.

Et puis peut être que j’ai tiré un enseignement, qui m’a permis d’avancer dans la reconnaissance de moi même, une « leçon » de vie qui m’a aidé à apprendre à me faire du bien et à ne plus me traiter mal.

Personne n’est responsable de l’autre, personne n’est bourré d’ego (à moins d’être lié à l’Énergie négative, mais là aussi c’est autre chose). Personne n’est mieux ou pire qu’un autre, personne n’est égoïste, il n’y a que des êtres humains en souffrance parce que pas en harmonie avec eux même, donc pas en harmonie avec les autres.

Se décoder, décoder nos fonctionnements ancrés, nos réflexes, nos attitudes vis-à-vis des autres, la manière dont nous recevons leur retour-miroir, c’est « La » voie pour s’épanouir, pour apprendre à s’aimer, prendre soin de soi, se respecter, pouvoir enfin vivre en harmonie avec l’autre parce qu’il n’est plus un élément de référence mais un autre nous même, tout simplement, juste différent, mais de même importance, de même valeur.

Si vous le souhaitez, on part en quête de vous même ensemble, vous verrez que c’est plus rapide que vous ne le pensez, parce que je saurai vous montrer ce qu’il faut voir et comment faire. Pour me joindre , vous avez toutes les infos. Alors, pour dire stop à la culpabilité et à l'échec, il vous suffit de faire le pas et de me contacter.
Plein de Lumière et à bientôt

Commentaires

Articles les plus consultés