Il suffit de quelques minutes pour poser le corps et l'esprit durablement

Sans apprendre une méthode, sans plonger dans une séance de méditation, sans apport extérieur, on peu poser notre corps et notre cerveau, se detendre, cesser de penser encore et encore, quelques minutes seulement, pour se ressourcer et recharger les batteries pour un bon moment.

Le résumé écrit de la vidéo est en dessous.
Plein de Lumière
Mao


Résumé écrit de la vidéo :

Certains jours dit de repos, il est très difficile de mettre notre cerveau au repos.
Et ça s’exprime soit par une activité physique qui ne sait pas s’arrêter, soit par une activité cérébrale qui ne se pause pas, soit par les deux

Hors pour être en forme, il est indispensable de reposer le corps et l’esprit. Facile à dire et pas facile à faire ? Je vous propose de découvrir qu’au contraire, nous pouvons le faire très aisément.

Le meilleur moment possible est lorsque vous êtes dans votre lit, le matin de préférence, juste avant d’entamer la folie de votre journée qui devrait être de repos et de détente, ne l’oublions pas.

Imaginez vous dans l’élément qui vous détend le mieux, le bain pour beaucoup, quand on se laisse aller dans la douceur de l'eau, à la piscine ou à la mer, lorsque l'on fait la planche et que l'on dérive tranquillement, l'été au soleil, lorsque l'on sent la chaleur, si agréable nous pénètrer, ou même dans le sauna pour ceux qui apprécient cette chaleur là qui détend le corps et les tissus. Qu'importe la situation, retrouvez ce souvenir et servez vous en pour vous souvenir de ce bien être en vous.

Au fur et à mesure que votre corps se détend, soyez réceptif à ce qui se passe en vous, pas attentif, pas à l'écoute, laisser monter le ressenti comme les bulles à la surface. Il y a comme des fourmis qui courent sous votre peau, mais pas les fourmis de l'engourdissement, bien au contraire ce sont les fourmis de la de-crispation, celles de la détente. Vous sentez votre corps se détendre, votre épiderme fait de même, les muscles, la chair, la peau, tout se libère de la tension accumulée.

Prenez le temps de vous sentir respirer, vous remarquez ? Votre respiration est paisible, plus profonde que d'habitude mais sans effort, et cela contribue fortement à ce que vous pouvez voir, votre cerveau se met enfin en pause. Les pensées vous quittent, vous êtes dans un état de calme réel.
La respiration joue énormément. Le cœur pompe moins et envoie moins vite le sang partout, moins d'agitation, donc du repos.

Pour le vérifier, changer la position d'un de vos bras par exemple. Vous mettez en route le cœur, le mouvement fait envoyer le sang plus vite, et écoutez votre cerveau, il repart tout seul. Votre respiration a perdu un peu de son calme. Tout cela est normal, c'est un phénomène physique, mais ça influe sur le mental. Le cœur qui fait son travail, qui pompe pour alimenter les muscles auxquels on demande un travail supplémentaire, envoie également le sang au cerveau. On le stimule, il réagit et se met en route. Il suffit de revenir à l'immobilité et les choses se recalment, cerveau compris, le bien être revient.

Les méthodes de méditation travaillent beaucoup sur la respiration. C'est la même chose mais prise à l'envers. J'ai la sensation qu'on demande encore au cerveau de travailler pour parvenir à un résultat premier avant de le calmer, et la respiration est censée être un élément important pour qu'il continue à se poser.

Personnellement je préfère prendre les choses sous un autre angle, presque opposé, je détends le corps, je ne me préoccupe pas de la respiration, pas d’une position particulière non plus, je détends le corps et le reste se fait seul, la respiration s’apaise puisque le cœur n’a pas à travailler plus que le minimum nécessaire et le cerveau se vide.

Juste 5 minutes un jour de repos par exemple, pas de contrainte, pas d’entraînement et vous vous faites du bien. Je peux vous assurer pour le pratiquer régulièrement que le cerveau profite du bienfait de ce petit instant un bon moment. La réflexion est plus posée, l'esprit ne part plus dans toutes les directions, le corps n'est plus épuisé, il est comme rempli.

Je persiste à croire que nous n'avons pas besoin de techniques pour nous faire du bien. Observons les animaux, ils nous disent tant. Je vis avec des chats, je les observe, ils se détendent très facilement, ils se posent, et ils oublient le monde extérieur. Ils ne passent pas leur temps à dormir, ils s'offrent des micro siestes. Mais à ces moments là, ils cessent de bouger, ils ne font rien, ils ne sont plus en éveil surveillance comme il est normal chez eux lorsqu'ils sont actifs. Et quand ils sortent de là, ils sont bien plus calmes qu'en y entrant.
La nature nous donne tous les clefs du bien être, que ce soit à travers les êtres vivants qui l'habitent ou à travers les éléments tels les arbres, l'herbe, les nuages. Elle est un puits inépuisable d'enseignements pour retrouver l'équilibre que nous perdons parce que nous perdons le contact avec elle.
Lorsque l’on travaille l’énergie, lorsque l’on travaille la spiritualité, le retour au Un, on expérimente cela chaque instant. On peut aussi ne plus seulement regarder mais aussi observer et comprendre l’articulation de l'harmonie. La nature est harmonie, si nous nous souvenons que nous en faisons partie, nous pouvons nous aussi retrouver le chemin de l'harmonie.
A bientôt pour continuer à suivre la voie qui y mène.
Plein de Lumière
Mao



Commentaires

Articles les plus consultés